vendredi 27 avril 2018 à 19h  : Soirée “Foule Sentimentale”  à la Passerelle.2 (disquaire-café) avec un plateau partagé avec Philippe Knipper, Katia Oray, Vermeulen, Valentine Lambert et Vanessa Francoeur. Chaque artiste présent interprètera quelques chansons. L’idée est de faire découvrir des univers musicaux très différents lors de cette soirée, dont c’est la 9ème édition. L’entrée est libre et sans réservation, dans la limite des places disponibles, et un chapeau sera présenté à l’issue du concert. Il est possible de boire un verre et/ou de dîner sur place.
Evènement FB ICI

vendredi 25 mai 2018 à 18h
: showcase et signature chez Gibert Joseph Music 34 boulevard Saint-Michel 75006 Paris. Evènement gratuit, sans réservation. Il vous sera possible d’acheter sur place “Orpheon” et de repartir avec un exemplaire orné d’une dédicace et d’un dessin.

jeudi 31 mai 2018 de 18h30 à 20h : showcase et signature à la Librairie-Disquaire Parallèles 47 Rue Saint Honoré 75001 Paris. Evènement gratuit, sans réservation. Il vous sera possible d’acheter sur place “Orpheon” et de repartir avec un exemplaire orné d’une dédicace et d’un dessin.

Tous ces lieux vous proposent des trésors, avec d’excellentes sélections de cds, vinyls et livres.

Le clip est à découvrir ci-dessous :

 

 

“Sept ans après « Electric Ballerina », trois ans après « Saint Sebastien » et ses courants  émotionnels très forts, le nouvel album de France de Griessen marque une sorte de rupture de ton. Bien sûr, il y a toujours cette voix reconnaissable, ce sens du verbe et ces histoires soigneusement contées. Mais il est frappé d’une évolution marquante dans la musique comme dans la production. La jeune femme souhaitait un disque qui reflète ses envies de percussions accrues, des sons organiques. Elle voulait créer un folk différent, proche de la nature. Elle a réussi au delà de ses ambitions.”(…)

“« Orphéon » est un album lumineux, inspiré, porteur de cet idéalisme dont ne se sépare jamais France de Griessen.”(…)

“Certains la disent volontiers splendide héritière du punk dans sa signification la plus profonde. Sans doute. En « passeur », elle s’inscrit aussi dans la lignée de Bob Dylan, dans la musique comme dans les engagements, le rock en plus. Une sorte de folk sauvage mais parfaitement maitrisé. Un mouvement musical digne des meilleurs Orphéons.”

Magali Michel / Headline Magazine

Lire l’article complet ICI

Extraits :

“France de Griessen qualifie sa musique de folk sauvage. Le qualificatif de punk a pu lui être attribué. Et cela lui va à ravir en effet. Si l’on considère que son univers a su, au fil de ses albums, conserver intact une énergie furieuse et sensible.(…)

France de Griessen renouvelle ainsi considérablement des pans entiers du folk et du rock. Et leur fait atteindre des sommets de poésie. Une beauté toute en résistance et tension parfois. Une esthétique inquiétante et sublime. (…)

Il y a tout cela dans “Orpheon”, bien plus qu’un disque, une oeuvre d’art enténébrée et lumineuse. Un livre-disque illustré de textes, de manuscrits, de photographies et d’aquarelles accompagnant les chansons.”  

Yan Kouton / Indiepoprock

Lire la chronique complète ICI

Radio Primitive / “Le cortex en éveil” L’interview est disponible en podcast ICI 
Merci à Emilie Virago !