Showcase au Walrus / Exposition Delphine Ghosarossian le 15 septembre 2022

Delphine Ghosarossian exposera ses photos au Walrus du 15 septembre au 9 octobre inclus, et vous invite au vernissage de l’expo le jeudi 15 septembre à partir de 18h.

A cette occasion deux artistes qu’elle affectionne particulièrement seront présents. France de Griessen et Maxime Dro, qui nous feront tous deux la joie d’un showcase à partir de 19h.

Delphine Ghosarossian vit et travaille à Paris. Elle est portraitiste pour différents supports : Libération, Le Monde, France Télévisions, Les Echos week-end, Greenpeace…

Son univers iconographique est une réflexion sur le corps humain et la peau, qui s’exprime aussi bien dans les médias, que dans son travail artistique.

France de Griessen (Wild folk, mystic rock) 

Artiste interdisciplinaire passionnée par les hybridations romantiques de styles musicaux, France de Griessen écrit, compose et joue à la guitare des chansons pour transformer les peines et se réjouir des belles choses de la vie, dans tout ce qu’elles ont d’indéfinissable, de mystérieux, d’étrange et de magique.

En France ou aux États-Unis, elle a collaboré entre autres avec Shanka, Virginie Despentes, Bruce LaBruce, Edouard Baer, Jamie Candiloro…

« …un folk rock qualifié de “sauvage”, mais surtout très romantique et classieux. » Rock & Folk

Maxime Dro est auteur compositeur interprète depuis une vingtaine d’années, il a enregistré cinq albums et fait plusieurs premières parties (Da Silva, Anis…).

Il poursuit en parallèle une carrière d’infirmier de dans un service d’urgences. Son métier, empli de rencontres humaines et d’empathie, inspire ses textes. Sa chanson « Les Blues blanches » exprimant le désarroi actuel du corps médical a fait 174 000 vues sur YouTube et 2,4 millions de vues sur Facebook.

Maxime enregistre actuellement son nouvel EP : « Le Rêveur », qui relate la vie d’un homme entre désillusions amoureuses (« Please Baby Please »), envies d’évasions (« New York ») et d’espoirs (« Au creux de nos mains »).

« Champs-Elysées 1900-1930 Art Nouveau – Art Déco » lauréat du du Prix du Livre de l’Art de Vivre Parisien 2022 – Prix de la Mairie du 8ème

La remise du prix à eu lieu le mercredi 8 juin 2022 au Fouquet’s, 99 avenue des Champs-Elysées Paris 8e.

Dans cet ouvrage collectif, France de Griessen a réalisé l’album de photographies contemporaines consacré aux Champs-Elysées  et co-écrit le chapitre consacré à la mode avec l’historien du costume et expert en art Thierry Tessier.

 

Rive Droite / Rencontre & dédicace à la librairie du Centre Pompidou

Juan Carlos Figuera et France de Griessen seront les invités de la librairie du Centre Pompidou le vendredi 22 avril 2022 à 18h30 pour une rencontre et dédicace autour de l’ouvrage Paris Rive Droite.

Entrée libre.

Ouvrage collectif, bilingue.
Aquarelles de Juan Carlos Figuera
Textes de France de Griessen
Traduction de Marie-France Lecat

“Les textes qui accompagnent les aquarelles de Juan Carlos Figuera sont comme des petites scènes de film tour à tour émouvantes, surprenantes, joyeuses, tendres, drôles, romantiques, surréalistes, comme autant de regards et de personnages composant les facettes de Paris, dans différents quartiers de la Rive Droite, que j’ai écrites d’après une sélection de souvenirs de l’aquarelliste. ” FdG

Vernissage / Exposition BERS & FRIENDS – Avis de recherche – à la Maison Commune

Exposition BERS & FRIENDS   – Avis de recherche –

Vernissage le jeudi 31 mars 2022 de 18h à 23h à la Maison Commune
Rue Mercelis 81
1050 Ixelles – Belgique

Exposition pluridisciplinaire collective Bers & Friends – Avis de recherche –organisée par Cultures & Publics à la Maison Commune.

Elle présente le travail de 20 artistes rassemblés autour de Bers Grandsinge, premier artiste congolais contemporain exposé en Belgique, pour célébrer un parcours d’humanité tout en couleurs.

Le choix de la Maison Commune pour la commémoration de 37 ans de carrière en Belgique de Bers Gransinge reflète une correspondance de deux dimensions co-créatives illustrant le tempérament d’artiste : co-création en présence physique des artistes amis et co-création conceptuelle, soit les critères de qualité essentiels de la Maison Commune.

Plusieurs performances auront lieu tout au long de la soirée du vernissage.

Je présenterai pour ma part aux alentours de 20h « Flowers of Romance » une performance poétique et musicale d’une durée de 15 minutes, avec la collaboration de la fleuristerie Versus.

Visite libre Du vendredi 1er avril au vendredi 20 mai de 11h à 18h – Entrée libre –

Visite commentée Du vendredi 1er avril au vendredi 20 mai de 11h à 18h – Sur réservation –

http://culturesetpublics.be/

” Light on Art” / VARENNE Saint-Sulpice

VARENNE “LIGHT ON ART” – Extrait du communiqué de Presse

« L’histoire de Paris est intimement liée aux artistes. Ils ont contribué largement à son identité, à sa beauté et son état d’esprit. La pierre protège l’homme et l’art élève sa conscience.

Une œuvre d’art chez soi est une fenêtre qui s’ouvre sur notre imaginaire. De l’objet intime à l’objet signé, chaque œuvre dans nos maisons est la pièce d’un puzzle qui révèle notre univers. Il est ici question d’émotions et de sens : l’art chez soi comme une aventure personnelle assumée.

Après Laurence Simoncini et Wilo & Grove, Varenne met en lumière 4 nouveaux artistes, Delphine Brabant, Arielle de Gasquet, France de Griessen et Hamrei.

Loin d’une approche académique, ces artistes nous invitent à oser en créant de nouvelles sources d’inspiration pour singulariser vos adresses. Ils sont en résidence dans nos agences. Venez découvrir leur univers, la passerelle est ouverte. »

Œuvres exposées au 7 place Saint-Sulpice, 75006 Paris jusqu’au 15 avril 2022

Oeuvres de France de Griessen présentées dans le cadre de “Light on Art” :
aquarelles originales de “Chardon trouve sa maison”.

 

Sortie en librairie de “Chardon trouve sa maison” le 22 octobre 2021

Après “Coco de Paris”, “Chardon trouve sa maison” un nouveau conte poétique illustré à l’aquarelle.

Disponible en librairies à partir du 22/10/2021
32 pages, couverture matte cartonnée
16 euros
AAM Editions en partenariat avec Varenne

L’histoire : Chardon, petit oiseau bleu, Bleuet, son père, et Myosotis, sa mère, doivent déménager. Cela rend Chardon triste, alors, ses parents lui confient la mission de choisir la nouvelle maison dans laquelle la famille ira s’installer. « Pour que quelque chose arrive, il faut l’imaginer très fort » lui dit Myosotis. C’est le début d’une aventure qui amènera Chardon à peindre, pièce par pièce, la maison de ses rêves. Au fur et à mesure que son imagination travaille, sa peur du changement laisse place à l’enthousiasme et à la confiance en ses capacités. Qu’est-ce qui rend une maison agréable, pleine de joie de vivre, inspirante, propice à exprimer sa personnalité ? C’est la question à laquelle va répondre Chardon dans cette aventure…

S’inscrivant dans la lignée de l’univers de Peynet, de Serge, des livres de Marcelle Vérité ou encore des contes illustrés de Jean Adrien Mercier, « Chardon trouve sa maison » est un conte poétique illustré de nombreuses aquarelles. Il invite les enfants, comme les adultes qui leur liront, à découvrir ou redécouvrir la puissance créatrice et la magie de l’intuition et de l’imagination.

Exposition de photographies manuscrites « Signes et symboles, une poétique urbaine »

« Signes et symboles, une poétique urbaine »
Montparnasse, Montmartre, Saint-Germain-des-Prés, le Plessis-Robinson
Photographies agrémentées de textes manuscrits
Pièces uniques signées

EXPOSITION présentée du 10 juin au 30 juillet 2021

Le Mille Feuilles 28 rue de l’Eglise 91570 BIEVRES

Les tirages exposés ont été réalisés par le laboratoire photographique DUPIF 1, rue Littré 75006 Paris, sur papier satiné.

Artiste pluridisciplinaire, l’inspiration se manifeste à moi bien souvent lors mes ballades quotidiennes à travers la ville ou la campagne, qui me sont ainsi indispensables.

A l’image de jeux de tarots ou d’oracles grandeur nature, je trouve au détour d’une rue, de la grille d’un parc en forme de soleil, d’une partie d’une statue qui soudain me frappe par sa sensualité, d’un oiseau en terre cuite au bord d’une fenêtre, de fleurs de pierre à l’entrée d’un immeuble, d’une paire d’ailes qui attirent mon regard sur une fresque, etc… des symboles et des signes qui racontent des histoires, m’indiquent un chemin à poursuivre, m’interpellent et m’incitent à les partager par le biais de l’une des formes d’art que je pratique : musique, théâtre et performance, photographie, aquarelle, dessin, poésie et écriture…

“Fleurs d’Encre” exposition d’aquarelles à la Maison Eclectus, Bruxelles

FLEURS D’ENCRE

Exposition d’aquarelles de France de Griessen à la Maison Eclectus.

A partir du 10 mars 2021 – EXPOSITION TERMINEE

Qu’il s’agisse de musique – du punk romantique au rock et à la wild folk -, de théâtre ou de performance, d’écriture, d’aquarelle et de dessin, de photographie, ou encore de stylisme, l’artiste pluridisciplinaire France de Griessen propose une vision du monde poétique et onirique.

Elle compose à l’aquarelle des poèmes visuels qui invitent à explorer une réalité élargie par l’expression de la part d’étrangeté, de sensualité et de mystère qu’elle recèle, exprimée par des associations libres, par des éléments magiques ou fantastiques, par la présence de la nature – animaux, fleurs, fruits, astres, monde de la mer- et de mots oniriques et percutants …

La sélection d’œuvres présentées à la Maison Eclectus est consacrée à l’univers végétal et floral, conversant ainsi avec les bouquets colorés et champêtres de Gauthier et les objets sélectionnés par Dominique.

Dans ce cadre d’exception à l’atmosphère « Modern Baroque » à la Dorothy Draper, les fleurs d’encre de France de Griessen se mêlent aux fleurs de saisons, aux compositions opulentes et romantiques et aux créations inspirées du monde animal et végétal proposées dans la boutique.

La Maison Eclectus est située dans un petit immeuble de ville typiquement bruxellois aux influences mauresques et dont la devanture est encadrée de pierres de Soignies.
Pionnière dans la fabrication des vitres, la Belgique s’est illustrée par de grandes vitrines telle que celle qui est impeccablement conservée. Quant à la façade, caractérisée par ses linteaux en brique de deux couleurs alternées, elle témoigne de la capacité des architectes de l’époque à faire des noeuds architecturants, c’est à dire de traiter d’une manière savante l’articulation entre les différents matériaux, une caractéristique de l’éclectisme et de l’Art Nouveau.

A quelques minutes, des exemples d’architecture Art Nouveau pourront agrémenter une promenade dans le quartier :
Rue du Chatelain, au numéro 47, la maison de l’architecte Antoine Pompe
La rue du Page et ses nombreuses façades remarquables
Le Musée Horta situé rue Américaine, au numéro 25

L’exposition se visite aux heures d’ouverture de la Maison Eclectus, du mardi au dimanche.

Maison Eclectus
Rue de l’Amazone 25
1050 Ixelles
Belgique

Horaires :
Du mardi au vendredi de 9h00 à 19h
samedi de 10h à 20h
dimanche de 11h à 13h
Fermé le lundi